Twitter
LinkedIn
YouTube
RSS
Facebook
*** NOUVEAUTÉ ***
MALWAREBYTES: Le meilleur pour supprimer les logiciels malveillants. Cliquez ici
*** NOUVEAUTÉ ***

Dépannage à distance disponible. Cliquez ici pour les détails

Votre futur patron est sur Facebook

Votre futur patron est sur Facebook.

Êtes-vous à la recherche d’un emploi ?

Avez-vous passé de nombreux entrevues sans recevoir aucun retour d’appel ? Votre CV est excellent, vos entrevues également, mais personne vous engages.

Je vous présente ici une piste de solution qui pourrait peut-être vous aider.

Sachez qu’avec l’arrivé des médias sociaux, il devient de plus en plus facile à n’importe qui d’en savoir plus sur une personne. Ainsi en est-il pour votre futur patron.

Que contient votre profil Facebook ?

Des photos de soirées arrosées et légendées de détails pimentés ? Des propos diffamatoires de vos anciens patrons ? Des menaces ? Vos chicanes de familles apparaissent partout ? Vous émettez vos opinions qui vont à l’encontre générale ? Vous jouez les éconoclastes ?
Presque tous les patrons aujourd’hui visites les profils Facebook pour mieux cibler le genre d’individus qu’ils désirent embaucher. Ils n’hésitent pas aussi de visiter les profils de vos amis pour regarder quelle genre de personne vous fréquentez.

Donc, faites attention aux informations qui circulent sur votre profil Facebook ou autres. Cela pourrait grandement compromettre vos chances d’obtenir un bon emploi.

Il existe également un option de sécurité qui consiste à mettre votre profil confidentiel à la vue du public. Chose que de plus en plus de gens font.

Mais une nouvelle tendance pointe à l’horizon. Certains futurs patrons iront encore plus loin en vous demandant un accès direct au compte afin de voir les informations privées qui s’y trouvent.

La Controverse


En effet, une controverse a lieu présentement aux États-Unis, et qui se répand comment une traînée de poudre, concerne le comportement de certains employeurs. En effet, on apprenait l’histoire d’un homme qui, lors d’une entrevue relative à un emploi, s’est fait demander les informations nécessaires pour accéder à son compte Facebook, à savoir son code d’utilisateur et son mot de passe.

Cette affaire s’est très vite retrouvé devant les dirigeants américains à tel point que le sénateur Richard Blumenthal décide qu’une loi devrait protéger les individus contre ce genre d’agissement. Facebook à également lancé un avertissement officiel envers les employeurs qui ont recours à ce genre de pratique. En plus d’affirmer qu’ils s’exposaient à d’éventuelles poursuites, Facebook a souligné que le fait de donner ou d’exiger ce genre d’information va à l’encontre de sa politique.

De plus en plus de pays se dotent de lois visant à contrecarré cette pratique. Accepteriez-vous qu’un employeur demande à lire votre journal intime, accéder à vos tiroirs, fouiller votre porte-feuille ou votre sac à main ? Bien sûr que non. Lui donneriez-vous votre NIP sous le prétexte de vérifier si vous effectuez des achats chez un compétiteur ? Certainement pas. Il doit en être de même avec toutes demandes d’accès aux comptes en ligne permettant d’obtenir des informations personnelles sur un futur employé. Il y a de ces limites qu’il ne faut pas franchir.

Voici ce qui pourrait également vous intéresser :

{lang: 'fr'}

Leave a Reply