*** NOUVEAUTÉ ***
Comment avoir un parental control sur votre tablette. Cliquez ici
*** NOUVEAUTÉ ***

Dépannage à distance disponible. Cliquez ici pour les détails

Fausse amende policière sur Internet.

Il existe un nouveau virus très convaincant qui circulera très très bientot sur l’internet.

Plusieurs internautes Français ont vu apparaître sur leur écran, ces derniers jours, un message électronique aux couleurs de la Police nationale. Voici le contenu : “Police nationale française, alerte activités illégales, votre système d’exploitation a été bloqué suite à la violation de la législation française ! Votre adresse IP a été détectée sur les sites illégales aux contenus pornographiques liés à la distribution de la pornographie enfantine, de la zoophilie…“.

Imaginez la panique que cela a suscité. Une fenêtre [pop-up] qui réclamait 100 € pour s’acquitter d’une amende sanctionnant cette visite illicite. L’action a été orchestrée par un logiciel téléchargé et qui bloque le PC. Pas de paiement, l’ordinateur est perdu.

Surtout, ne tomber pas dans le piège. Ceci est une arnaque.

Une autre alerte virus qui fait rage aussi sur internet et qui est encore plus virulente.

Il s’appelle MBRlock.15. Il se fait passer pour EuroPole, la police européenne. Il vous accuse de pédophilie. Jusqu’à présent actifs en Russie, le microbe semble vouloir s’exporter en Europe. Les spécialistes de chez Doctor Web annonçaient, fin septembre, de l’apparition d’une nouvelle modification d’un programme d’hameçonnage, le Trojan.MBRlock.15, infectant le MBR. Jusqu’à maintenant, les troyens de la famille Trojan.MBRlock représentaient surtout une menace pour les utilisateurs russes, désormais, les pirates ciblent les utilisateurs du monde entier avec une version en anglais et en français.

virus

Le trojan modifie le MBR (Master Boot Record), cependant le MBR original et les tables de partition restent sauvegardés. A chaque allumage de l’ordinateur, le Trojan.MBRlock bloque le démarrage de l’OS, lit son code principal depuis des secteurs voisins du disque dur et l’enregistre dans la mémoire vive puis il affiche un message exigeant de payer 20 euros pour débloquer l’ordinateur, la somme pouvant être versée via Ukash et Epay. Le Trojan accuse l’utilisateur de surfer sur des sites de pornographie, de pédophilie et des sites montrant de la violence à l’égard des enfants. Il se fait passer pour la « Police Internet Européenne ».

Le code malveillant indique que “Votre ordinateur a été bloqué par la Police Internet Européenne ! Raison du blocage – VOTRE ADRESSE IP DETECTEE SUR DES PAGES CONTENANT DE LA PORNOGRAPHIE, DE LA PORNOGRAPHIE INFANTILE, BESTIALITE ET VIOLENCE CONTRE LES ENFANTS.” Les pirates réclament 20 euros de “pénalité”. Une somme à payer via le service de paiement en ligne Ukash. Le code de “déblocage” est ensuite envoyé par SMS via la ligne +37259534131. Une version de MBRBlock qui ne change pas de sa sœur Russe. Seule la langue Anglaise modifie l’impact de l’attaque

Les utilisateurs victimes du Trojan.MBRlock, peuvent utiliser les codes de déblocage :
unlock391 et unlock193.

Source : http://www.zataz.com/news/21629/virus–police–blocage–ordinateur.html

Voici ce qui pourraient également vous interesser :

{lang: 'fr'}

Écrire un commentaire

1